Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ils jouaient, nous jouons,vous ... jouets au temps gallo-romains et médiévaux
  • Ils jouaient, nous jouons,vous ... jouets au temps gallo-romains et médiévaux
  • : Ce blog consacré aux jeux et jouets gallo-romains et médiévaux.
  • Contact

Profil

  • ludi
  • Je me présente, je m'appelle Henri - lol !! NON !!
 
 Mon pseudo est Ludi car ma passion c'est la reconstitution de jeux et jouets au travers les âges. 
 
 Je pratique les artisanats comme la poterie, la vannerie, le tissage, la couture, ...
  • Je me présente, je m'appelle Henri - lol !! NON !! Mon pseudo est Ludi car ma passion c'est la reconstitution de jeux et jouets au travers les âges. Je pratique les artisanats comme la poterie, la vannerie, le tissage, la couture, ...

Artisan(Ne)S Médiévistes

29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 13:49

Définition01 : jonchet, nom masculin

Petit  bâton posé en tas avec d'autres et qu'il faut retirer sans faire bouger les autres. (www.linternaute.com)


Définition 02 : n.m. jonchet (de joncher)

Bâtonnet de bois, d'os, etc., utilisé au jeu de jonchets.

                     n.m. pl. jonchets

Jeu d'adresse consistant à recueillir un à un dans un tas le maximum de bâtonnets sans faire bouger les autres; mikado. (http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/jonchet/)



Remontant au 14ème siècle, le jeu des jonchets serait une forme de la pousse aux épingles que pratiquait les romains.


Preuve directe : Fouille archéologique quartier de l'Etang, rue Frédéric Mistral, Fos-sur-Mer, Bouches-du-Rhône).

                          Tête féminine couronnée en ivoire.

 

 

Vraisemblablement le personnage de la reine d'une épingle de jonchet

(2,1 cm de long ; 1,5 cm de large ; zone 700, US 701)


Preuves indirectes : Ecris de Rabelais (Gargantua) et Montaigne (Essai), où ils  en font mention.


Sa version moderne, 


                    n'est autre que le mikado.

 

 

Les pièces du jeu
Les jonchets étaient, à l’origine, des petits bâtons en jonc, d’où leur nom.

Plus tard, on les appela également honchets par suite d’un rapprochement populaire avec le verbe hocher qui signifie remuer.


Quand il devient un divertissement de la haute société, on les tailla dans de l’ivoire, de l’os ou du bois. Ils avaient une longueur de huit à dix centimètres.  


Composition du jeu :

Une cinquantaine de bâtonnets parmi lesquels figurent quatre pièces maîtresses qui se distinguent des autres par une petite tête : ce sont le Roi, la Reine et les deux Cavaliers. Certains jeux comptent, en outre, un Drapeau, quatre Valets et six Cavaliers supplémentaires.


La marche du jeu
Le premier joueur prend tous les jonchets dans sa main qu’il ouvre brusquement à quelques centimètres au-dessus de la table. Il essaie ensuite de les retirer du jeu, un à un, à l’aide d’un petit crochet ou simplement de ses mains, sans faire bouger les autres. Dés que l’un d’eux à remué, ne fût-ce qu’imperceptiblement, le tour de jeu passe au joueur suivant jusqu’à ce que celui-ci commette la même faute.


Lorsque tous les jonchets sont ramassés, les joueurs comptent leurs points :
- le roi vaut 50.
- La reine vaut 40.
- Le drapeau vaut 30.
- Un valet vaut 20.
- Un cavalier vaut 10.
- Un soldat (tous les autres jonchets) vaut 5.


Remarque :

S’il n’y à que quatre pièces principales : le roi vaut 20, la reine vaut 10, le cavalier vaut 5, le soldat vaut 1.


Extrait : guerriers du moyen age - forum

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires