Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ils jouaient, nous jouons,vous ... jouets au temps gallo-romains et médiévaux
  • Ils jouaient, nous jouons,vous ... jouets au temps gallo-romains et médiévaux
  • : Ce blog consacré aux jeux et jouets gallo-romains et médiévaux.
  • Contact

Profil

  • ludi
  • Je me présente, je m'appelle Henri - lol !! NON !!
 
 Mon pseudo est Ludi car ma passion c'est la reconstitution de jeux et jouets au travers les âges. 
 
 Je pratique les artisanats comme la poterie, la vannerie, le tissage, la couture, ...
  • Je me présente, je m'appelle Henri - lol !! NON !! Mon pseudo est Ludi car ma passion c'est la reconstitution de jeux et jouets au travers les âges. Je pratique les artisanats comme la poterie, la vannerie, le tissage, la couture, ...

Artisan(Ne)S Médiévistes

3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 09:29

Texte  de Rabelais

 

Puis tout lordement grignotant d'un transon de graces, se lavoit les mains de vin frais, s'escuroit les dens avec un pied de porc et devisoit joyeusement avec ses gens; puis, le verd estendu, l'on desployoit force chartes, force dez et renfort de tabliers. Là jouoyt :

 

Puis marmottant, tout alourdi, une bribe de prière, il se lavait les mains de vin frais, se curait les dents avec un pied de porc et devisait joyeusement avec ses gens. Ensuite, le tapis vert étendu, on étalait force cartes, force dés, force tablettes et alors il jouait :

 

au flux  (au flux)

à la prime  (à la prime)

à la vole  (à la vole)

à la pille (à la pille)

à la triumphe  (à la triomphe)

à la picardie  (à la Picardie)

au cent (au cent)

à l'espinay   (l'épinet)

à la malheureuse (à la malheureuse)

au fourby  (au fourbi)

à passe dix  (à la passe à dix)

à trente et ung  (au trente et un)

à pair et sequence  (à paire et séquence)

à troys cens  (à trois cents)

au malheureux  (au malheurreux)

à la condemnade  (à la condemnade)

à la charte virade  (à la carte virade)

au maucontent  (au mal content )

au lansquenet  (au lansquenet)

au cocu  (au cocu)

à qui si parle  (à qui en a parlé)

à pille, nade, jocque, fore  (à pille, nade, jocque, fore)

à mariaige (au mariage)

au gay (au geai),

à l'opinion (à l'opinion),

à qui faict l'ung faict l'aultre (à qui fait l'un fait l'autre),

à la sequence (à la séquence),

au luetts (aux luettes),

au tarau (au tarot),

à coquinbert qui gaigne perd (à coquimbert qui gagne perd),

au beliné (au couillonné),

au torment (au tourment),

à la ronfle (à la ronfle),

au glic (au glic),

aux honneurs (aux honneurs),

à la mourre (à la mourre),

aux eschetz (aux échecs),

au renard (au renard),

au marelles (à la marelle),

au vasches (aux vaches),

à la blanche (à la blanche),

à la chance (à la chance),

à trois dez (à trois dés),

au tables (aux tables),

à la nicnoque (à la nique-noque),

au lourche (à bredouille),

à la renette (à la rainette),

au barignin (au barignien),

au trictrac (au trictrac),

à toutes tables (à toutes tables),

au tables rabatues (à tables rabattues),

au reniguebieu (au reniguebieu),

au forcé (au forcé),

au dames (aux dames),

à la babou (à la babou),

à primus secundus (à premier-second),

au pied du cousteau (au pied du coteau),

au clefz (aux clés),

au franc du carreau (au franc du carreau),

à pair ou non (à pair ou non),

à croix ou pille (à pile ou face),

au martres (aux martres),

au pingres (au pingre),

à la bille (à la bille),

au savatier (au savetier)

au hybou (au hibou),

au dorelot du lievre (au dorelot du lièvre),

à la tirelitantaine (à la tirelitentaine),

à cochonnet va devant (à cochonnet va devant),

au pies (à la pie),

à la corne (à la corne),

au beuf violé (au boeuf violé),

à la cheveche (à la chevêche),

à je te pinse sans rire (à je te pince sans rire),

à picoter (à picoter),

à deferrer l'asne (à déferrer l'âne),

à la iautru (à laïau-tru),

au bourry bourry zou (à bourri, bourri, zou),

à je m'assis (à je m'assieds),

à la barbe d'oribus (à la barbe d'oribus),

à la bousquine (à la bousquine),

à tire la broche (à tire la broche),

à la boutte foyre (à la boute-foire),

à compere prestez moy vostre sac (à compèrere prêtez-moi votre sac),

à a couille de belier (à la couille de bélier),

à boute hors (à boute-hors),

à figues de Marseille (aux figues de Marseille),

à la mousque (à la mousque),

à l'archer tru (à l'archer tru),

à escorcher le renard (à écorcher le renard),

à la ramasse (à la ramasse),

au croc madame (au croc madame),

à vendre l'avoine (à vendre l'avoine),

à souffler le charbon (à souffler le charbon),

au responsailles (aux réponsailles),

au juge vif et juge mort (à juge vif et juge mort),

à tirer les fers du four (à tirer les fers du four),

au fault villain (au faux-vilain),

au cailleteaux (aux cailleteaux),

au bossu aulican (au bossu aulican),

à sainct Trouvé (à saint Trouvé),

à pinse morille (à pince morille),

au poirier (au poirier),

à pimpompet (à pimpompet),

au triori (au triori),

au cercle (au cercle),

à la truye (à la truie),

à ventre contre ventre (à ventre contre ventre),

aux combes (aux combes),

à la vergette (à la vergette),

au palet (au palet),

au j'en suis (à j'en suis),

à Foucquet (à Foucquet),

au quilles (aux quilles),

au rapeau (au rapeau),

à la boulle plate (à la boule plate),

au vireton (au vireton),

au picquarome (au pique-à-Rome),

à rouchemerde (à rouchemerde),

à Angenart (à Angenard),

à la courte boulle (à la courte boule),

à la griesche (à la grièche),

à la recoquillette (à la recoquillette),

au cassepot (au cassepot),

à montalent (à mon talent),

à la pyrouete (à la pirouette),

au jonchées (aux jonchées),

au court baston (au court bâton),

au pyrevollet (au pirevolet),

à cline muzete (à cligne-musette),

au picquet (au piquet),

à la blancque (à la blanque),

au furon (au furon),

à la seguette (à la seguette),

au chastelet (au châtelet),

à la rengée (à la rangée),

à la foussete (à la foussette),

au ronflart (au ronflard),

à la trompe (à la trompe),

au moyne (au moine),

au tenebry (au ténébris),

à l'esbahy (à l'ébahi),

à la soulle (à la soule),

à la navette (à la navette),

à fessart (au fessard),

à sainct Cosme je te viens adorer (à Saint Côme je viens t' adorer),

à escharbot le brun (à escarbot le brun),

à je vous prens sans verd (à je vous prends sans vert),

à bien et beau s'en va quaresme (à bel et beau s'en va Carême),

au chesne forchu (au chêne fourchu),

au chevau fondu (à cheval fondu),

à la queue au loup (à la queue du loup),

à pet en gueulle (à pet-en-gueule),

à Guillemin baille my ma lance (à Guillemin baille-moi ma lance),

à la brandelle (à la brandelle),

au treseau (au tréseau),

au bouleau (au bouleau),

à la mousche (à la mouche),

à la migne migne beuf (à la migne-migne-boeuf),

au propous (aux propos),

à neuf mains (à neuf mains),

au chapifou (au chapiteau),

au pontz cheuz (aux ponts chus),

à colin bridé (à Colin bridé),

à la grolle (à la grolle),

au cocquantin (au coquantin),

à Colin maillard (à colin-maillard),

à myrelimofle (à mirelimofle),

à mouschart (au mouchard),

au crapault (au crapaud),

à la crosse (à la crosse),

au piston (au piston),

au bille boucquet (au bilboquet),

au roynes (aux reines),

au mestiers (aux métiers),

à teste à teste bechevel (à tête tête bêche),

au pinot (au pinot),

à male mort (à male mort),

aux croquinolles (aux croquignoles),

à laver la coiffe ma dame (à laver la coiffe Madame),

au belusteau (au beluteau),

à semer l'avoyne (à semer l'avoine),

à briffault (à moine briffaut),

au molinet (au moulinet), 12

à defendo (à je défends),

à la virevouste (à la virevolte),

à la bacule (à la bascule),

au laboureur (au laboureur),

à la cheveche (à la chevêche),

au escoublettes enraigées (aux écoublettes enragées),

à la beste morte (à la bête morte),

à monte monte l'eschelette (à monte, monte l'èchelette),

au porceau mory (au pourceau mori),

à cul sallé (à cul salé),

au pigonnet (au pigeonnet),

au tiers (au tiers),

à la bourrée (à la bourrée),

au sault du buisson (au saut du buisson),

à croyzer (à croiser),

à la cutte cache (à la cute-cache),

à la maille bourse en cul (à la maille bourse en cul),

au nid de la bondrée (au nid de la bondrée),

au passavant (au passe avant),

à la figue (à la figue),

au petarrades (aux pétarades),

à pillemoustarde (à pile moutarde),

à cambos (à cambos),

à la recheute (à la rechute),

au picandeau (au picandeau),

à croqueteste (à croque-tête),

à la grolle (à la grolle),

à la grue (à la grue),

à taillecoup (à taille coup),

au nazardes (aux nasardes),

aux allouettes (aux alouettes),

aux chinquenaudes (aux chiquenaudes)

 

Aprés avoir bien joué, sessé, passé, et beluté temps, convenoit boyre quelque peu - c'estoient unzepeguadz pour homme -et soubdain aprèsbancqueter c'estoit, sus un beau banc ou en beau plein lict, s'estendre et dormir deux ou troys heures sans mal penser ny mal dire.

 

Après avoir bien joué, passé, tamisé et blué le temps, on était d'accord pour boire quelque peu, c'est-à-dire onze setiers par tête, et, aussitôt après avoir banqueté, s'étendre sur un beau banc ou en plein mitan d'un bon lit pour y dormir deux ou trois heures, sans penser à mal ni dire du mal.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires